Je tiens mes promesses, voici l’article où je te raconte comment je travaille sur mes chakras.

Tu en as déjà sûrement entendu parler, peut-être qu’on t’a déjà dit que les tiens n’étaient pas alignés… Si tu fais du yoga, tu en es sans doute familier/ère. Personnellement, je connaissais le principe mais jusqu’à cette année, je n’avais jamais pris conscience de leur présence et de leur fonctionnement et surtout, je n’avais jamais ressenti ce que ça fait un chakra qui tourne rond ou pas !

Alors pour commencer, qu’est-ce qu’un chakras ?
Un chakras, c’est un centre énergétique ou centre de conscience, en sanskrit cela signifie roue. Tu peux donc t’imaginer cela comme une roue qui tourne de préférence dans le sens des aiguilles d’une montre quand tout va bien. Dans les textes védiques (Upanishad – 5è siècle av. JC), on parle de plusieurs milliers (88 000 dans la tradition du yoga) de chakras situés sur nos différents corps (physique et énergétiques) qui sont définis comme un champ de lotus.

Dans la philosophie de l’Ayurveda où le corps, l’esprit et l’âme sont unis et où un déséquilibre de l’un agira sur l’autre, le maintien des chakras en équilibre est une façon de conserver sa santé. Avec les chakras, on aborde également la question de l’énergie vitale, la conscience pure et divine qu’on appelle Kundalini. La Kundalini, est pensée comme un serpent lové dans le bas de la colonne vertébrale au niveau du sacrum. Symbôle du couple Shiva/Shakti, elle est l’énergie divine en chacun de nous, le feu, le flow, la créativité. Elle réveille l’âme et circule le long des canaux du corps et en remontant le chemin des chakras jusqu’à l’éveil de la Conscience (je t’ai prévenu que ce serait un peu perché). On retrouve la Kundalini dans d’autres pratiques comme le yoga (je t’en parlerai bientôt car je vais bientôt commencer à pratiquer plus régulièrement) et le tantrisme (j’attendrais un peu pour t’en parler, le temps que j’en sache plus moi-même).

En général quand on parle d’ouvrir ses chakras, on vise les 7 chakras principaux qui sont situés sur la ligne médiane du corps. Toutefois, comme tu le sais désormais, cette énergie circulant partout dans le corps physique mais aussi énergétique, elle n’est pas matérielle et tu as peu de chance de mettre le doigt dessus. Pourtant, en étant attentif/ve, je t’assure que tu pourras ressentir cette énergie qui te traverse et que tu sauras l’utiliser à bon escient.

Pourquoi est-ce important que nos chakras « tournent » bien ?
Nous sommes des êtres énergétiques, les chakras sont des repères qui permettent de s’assurer que notre énergie est correcte et surtout chaque chakra va diriger certaines fonctions de notre corps et notre état d’esprit. Donc, si l’un de nos chakras est bloqué, on peut s’attendre à des difficultés physiques et/ou psychologiques. L’équilibre de nos chakras se reflètera dans l’harmonie de notre vie et de nos pensées.

Il faut comprendre par ailleurs, qu’il n’y a pas un chakra meilleur que l’autre. Chacun a une fonction et représente une étape de conscience et d’élévation de l’âme. Ils sont donc indissociables et doivent être pris globalement en compte. Il sera difficile et peu intéressant d’avoir un chakra couronne très actif si notre chakra racine est lui bloqué. Il faut donc procéder avec méthode en remontant les chakras comme un fleuve de la source de l’énergie à l’océan cosmique.

 

Les 7 chakras principaux

Les chakras, c’est comme les Power Rangers, à chacun sa couleur 😉

  • Le 1er chakra, Muladhara ou chakra racine (rouge)

Pour partie à l’extérieur du corps, on le place au niveau du coccyx, dans la partie inférieure du bassin entre le périnée et l’anus. Il est lié aux glandes surrénales, intéressant à savoir car cela en fait le chakra à renforcer si on est extrêmement fatigué, que l’on manque de confiance en soi ou que l’on déprime.

Il est représenté par un lotus à 4 pétales avec au centre un cercle dans lequel s’inscrit un carré qui symbolise la terre. Il est donc très lié à l’énergie Kapha.

  • Le 2è chakra, Svadhisthana ou chakra sacré (orange)

Il se situe au niveau du sacrum, en haut des organes génitaux. Il est lié aux glandes génitales. C’est le chakra de la sexualité et de la créativité, du désir de vivre.

Il est représenté par un lotus à 6 pétales avec au centre un cercle dans lequel s’inscrit une demi-lune et est lié à l’élément eau.

  • Le 3è chakra, Manipura ou chakra du plexus solaire/nombril (jaune)

Il correspond également au hara et est situé un peu au dessus du nombril et en dessous de l’estomac. Il régit l’activité du pancréas et est le centre de notre conscience de soi (identité), de notre pouvoir personnel et de nos émotions.

Il est représenté par un lotus à 10 pétales avec au centre un cercle dans lequel s’inscrit un triangle représentant l’élément feu. Il est très lié à l’énergie Pitta.

  • Le 4è chakra, Anahata ou chakra du cœur (vert ou rose mais je le préfère vert)

Il est situé un peu au dessus du cœur, au milieu de la poitrine. Il régit l’activité du thymus et est le centre de l’estime de soi, de l’amour et du sentiment d’appartenance (capacité à se relier à l’autre et empathie).

Il est représenté par un lotus à 12 pétales avec au centre un cercle dans lequel s’inscrit une étoile à 6 branches qui est l’union entre la conscience de soi et l’énergie, de l’humain et du divin. Il correspond à l’élément air. Il est très lié à l’énergie Vata (avec le chakra de la gorge).

  • Le 5è chakra, Vishuddha ou chakra de la gorge (bleu clair)

Il est situé dans la zone du larynx et régit l’activité de la thyroïde. C’est le centre de notre individualité et de notre capacité à communiquer et apprendre.

Il est représenté par un lotus à 16 pétales avec au centre un cercle représentant l’élément ether (espace). Il est très lié à l’énergie Vata également.

  • Le 6è chakra, Ajna ou 3è œil (indigo)

C’est sûrement celui dont on entend le plus parler et pour moi, c’est celui par lequel tout a commencé quand ma prof m’a annoncé que le mien semblait être bloqué à l’arrière. Il est situé entre les sourcils, au milieu du front, à la racine du nez. Il régit l’activité de l’hypophyse. Si tu te souviens de mon article sur le jeûne, tu te rappelleras peut-être que j’ai justement un déséquilibre hormonal relatif à la présence d’une tumeur bénigne dans l’hypophyse (aha !). L’ajna, c’est aussi le centre de notre intuition, de l’imagination et de la sagesse.

Il n’a pas de forme du fait de sa nature divine mais on le représente parfois comme un cercle pourvu de deux ailes de chaque côté avec le symbole du OM (AUM) inscrit à l’intérieur.

  • Le 7è chakra, Sahasrata ou chakra couronne (violet ou blanc, je préfère blanc mais tu comprendras que le violet est plus lisible)

Il est situé au sommet du crane et correspond en quelque sorte à l’auréole que l’on représente sur les saints dans l’iconographie chrétienne notamment. Il régit l’activité de la glande pinéale. Il est le centre de notre conscience cosmique, notre capacité de reliance à l’Univers, de la réalisation de soi, de l’illumination et de la spiritualité.

Comme le précédent, il n’a pas de forme du fait de sa nature divine mais on le représente parfois comme un lotus aux mille pétales, Sahasrata signifiant mille fois.

Les chakras des mains et des pieds

Parmi les 88 000 chakras, 4 chakras secondaires restent intéressants à connaître également : ceux des mains et des pieds.

Ceux des mains se trouvent sur les paumes et sont de couleur verte (vert d’eau à turquoise). Ils sont reliés aux chakras de la gorge, du cœur, et à l’ajna et sont particulièrement utiles aux thérapeutes comme moi.
Si tu veux tout savoir, quand je médite, je visualise particulièrement ces chakras et mes mains qui irradient d’une énergie verte chaude et vibrante et que j’ai pour habitude de faire se déplacer dans le ventre, le cœur, la gorge et la tête sous la forme d’une boule d’énergie verte. Et c’est en écrivant cet article et en faisant mes recherches que j’ai compris pourquoi j’avais commencé à faire cela de façon très intuitive. J’ai également discuté récemment avec une médium très très chouette qui m’a fait un soin énergétique et qui m’a décrit mon corps énergétique comme très vert (genre il paraît qu’elle n’avait jamais vu autant de vert donc je suis officiellement une super guérisseuse) et mon cœur comme un rubis vert. ça colle donc avec mes propres sensations et visualisations.

Ceux des pieds sont sur la plante des pieds et de couleur rouge. Ils sont reliés au chakra racine et établissent le contact avec la terre (d’où l’importance d’avoir les pieds bien à plat pour une médiation d’ancrage). C’est donc important de se masser les pieds régulièrement et de marcher pieds nus pour activer ses chakras et s’assurer un bon enracinement, nécessaire au développement spirituel par ailleurs.
Pour la petite histoire, ce sont les 1ers chakras que j’ai réussis à sentir de façon consciente grâce à une collègue qui est aussi prof de yoga et qui m’a expliqué comment sentir l’énergie (on frotte ses mains l’une contre l’autre et on rapproche sa main du chakras et on peut sentir que la main a une tendance à tourner ou une sensation magnétique).

Activer ses chakras

Pour activer ses chakras, il y a plusieurs techniques que l’on peut combiner en choisissant celles que l’on préfère et qui fonctionnent le mieux pour nous. Cela demande d’y croire comme tout ce qui a trait à l’énergétique et de s’entraîner pour repérer la façon dont on ressent les choses.

Tout d’abord, les différentes techniques que l’on peut utiliser sont les suivantes :
– la méditation, la visualisation, la respiration et les affirmations
– l’aromathérapie
– les mudras et le yoga
– la musique, les mantras, la poésie et les vibrations sonores
– la lithothérapie
– la couleur (portée, mangée, vue) et l’art
– l’alimentation

Ainsi, c’est en entraînant nos sens, notre corps et notre esprit que nous pouvons activer nos chakras.

Personnellement, j’ai agi de façon méthodique en commençant par le chakra racine pour remonter jusqu’au chakra couronne et en accordant à chaque chakra une semaine. Ainsi, j’ai dédié chaque matin mon temps de méditation au travail d’un chakra pendant une semaine. Je vais donc ici détailler mes actions et ressentis semaine après semaine.

Semaine 1 : Chakra racine

Il est important à travailler chez moi car je suis naturellement très angoissée, je ne suis pas très sportive et je suis toujours inquiète de l’avenir et cela fait partie des ressentis qui montrent un chakra racine sous-actif.

Durant mon temps de méditation du matin, j’ai utilisé une huile essentielle de clou de girofle dans mon diffuseur. J’ai intégré 2 postures de yoga à ma routine  : Malasana (la guirlande) et Kakasana (la corneille). Je ne suis ni très souple, ni très forte des bras, je faisais donc les postures à minima, sans variante, sans forcer, juste en essayant de maintenir l’équilibre et sans lever les jambes pour la corneille. L’idée est de tenir les positions quelques minutes en respirant profondément et en se concentrant sur le chakra racine.

Ensuite, je m’asseyais au sol les jambes croisées et en formant avec mes mains posées sur mes genoux le gyan ou jnana mudra (mains vers le ciel, le pouce et l’index se touchent pour former un cercle), je commençais par prononcer le son « OU » puis le mantra « LAM », chacun 7 fois et toujours en me concentrant sur le chakra. Je me couchais en posant mes mains sur mon bas-ventre tournées vers le bas pour coupler à ma respiration profonde une visualisation. J’imaginais qu’à chaque inspiration l’énergie vitale entrait par mon nez et circulait dans mon corps jusqu’à mes mains et qu’ensuite, à l’expiration, cette énergie se diffusait de mes mains vers mon chakra sous la forme d’une boule d’énergie et de rayons rouges. J’imaginais cette énergie lumineuse, douce et chaude jaillissant de mes mains pour venir se diffuser dans mon bas-ventre. Je faisais cela le temps d’au moins 7 respirations longues.

Durant cette semaine, j’ai aussi beaucoup marché (8 à 10 000 pas chaque jour au minimum). J’ai été au parc et j’ai marché pieds nus. Je me suis habillée avec des vêtements rouges parfois. Tout au long de la semaine, j’ai senti un véritable bien-être et une forme d’assurance que je n’ai pas toujours.

J’aurais pu aussi danser sur de la musique africaine, manger plus de légumes racines et rouges, utiliser des pierres comme l’hématite ou le jaspe rouge, dire à voix haute ou écrire des affirmations comme « J’ai confiance en la force de la nature et je laisse la terre me soutenir » ou encore « J’ai confiance en moi, en la vie et je suis attentive aux besoins de mon corps ».

Le chakra racine est un chakra que je travaille régulièrement par des méditations de visualisation et d’ancrage où j’imagine des racines qui descendent jusqu’au centre de la terre pour me relier à l’énergie tellurique. J’imagine ensuite cette énergie qui remonte dans mon cœur. C’est aussi une partie de mon rituel avant de masser ou avant une consultation pour m’assurer d’être bien ancrée et donc d’être à l’écoute.

A partir d’ici, je vais aller un peu plus vite en te listant mes actions pour tous les autres chakras et en précisant ce que j’aurais pu faire également pour chaque catégorie. 

Semaine 2 : Chakra sacré

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur orange qui se diffusait de mes mains posées au-dessus du pubis.
– affirmations : Je suis un être divin et donc créateur, Je crée ma vie, Je suis maître.sse de ma sexualité, …
– aromathérapie : bois de santal, myrrhe, poivre, ylang-ylang, gingembre
– mudras : Dhyani mudra où la main gauche en coupole reçoit la droite et les deux pouces se rejoignent
– yoga : j’ai pratiqué toute la semaine du kundalini yoga à la maison en suivant le programme en ligne de Carrie-Anne Moss (oui, c’est bien Trinity dans Matrix) qui s’appelle Anapurnaliving. Je parlerai une prochaine fois du kundalini yoga qui est un peu mon obsession du moment. Actuellement, je teste des cours pour en trouver un où me rendre régulièrement. J’ai fait la posture du crocodile sur le dos ou Makarasana et celle du bébé joyeux Ananda balasana.
– musique : j’ai beaucoup écouté de musique caribéenne, rythmée, dansante (soca, dance hall, musique latine), j’aurais pu y ajouter de la musique orientale mais clairement, j’ai été appelée à plus secouer mon bassin.
– mantras : VAM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : O
– lithothérapie : j’ai une belle cornaline à la maison, j’ai donc médité avec elle posée sur mon chakra. On peut aussi utiliser la tourmaline rouge, l’opale, le corail, le jade, la topaze, l’œil de tigre entre autres.
– couleur : Je n’aime pas vraiment le orange porté mais j’ai un mur orange à la maison donc j’ai fixé la couleur par moment.
– alimentation : manger épicé, orange comme la patate douce et la carotte.

Semaine 3 : Chakra du plexus solaire

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur jaune qui se diffusait de mes mains posées en triangle sur mon nombril.
– affirmations : Je suis courageuse, je n’ai peur de rien, J’utilise mon pouvoir personnel pour aider les autres, J’ai confiance en ce que je ressens et en la vie, Je suis un être de lumière et j’éclaire autour de moi
– aromathérapie : lavande, camomille, myrrhe, citron, …
– mudras : mains jointes, les pouces croisés (le gauche en-dessous) et coincés à l’intérieur des paumes de mains. (Je ne trouve pas son nom, si vous le connaissez, mettez le en commentaire !)
– yoga : j’ai pratiqué particulièrement la posture du guerrier ou Virabadrasana et une planche sur le dos ou Purvottanasana.
– musique : Il paraît que la soul est adaptée, je n’ai pas eu d’envie particulière.
– mantras : RAM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : O
– lithothérapie : Je n’ai pas de pierre adaptée mais si vous avez une citrine, de la jaspe jaune, une calcite jaune, de l’ambre, ou un œil de tigre, ça marche.
– couleur : Comme le orange, le jaune n’est pas une couleur que je porte.
– alimentation : semaine du curcuma, testez le lait d’or si vous ne l’avez pas encore fait et manger jaune (plus facile en été)

Semaine 4 : Chakra du cœur

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur verte qui se diffusait de mes mains posées l’une sur l’autre sur ma poitrine.
– affirmations : Je suis reliée à la terre et à tous les êtres vivants, J’ouvre mon cœur, je donne et je reçois, Je m’aime telle que je suis, Je suis un être d’amour, l’amour me guide au quotidien, …
– aromathérapie : rose, jasmin, vanille, estragon
– mudras : la main gauche forme le Surya mudra où le pouce vient toucher le bout de l’annulaire, la main droite forme le Shunya mudra où le pouce vient toucher le bout du majeur.
– yoga : j’ai pratiqué particulièrement la posture de la lune ou Chandrasana, des salutations à la lune CHandra namaskar et la position du cobra ou Bhujangasana.
– musique :pas d’envie particulière niveau musique mais j’ai passé une semaine à écouter mon cœur et j’ai donc été voir des expositions, marcher dans les rues pour me promener, manger une glace, manger une pâtisserie à la Pâtisserie végétale. J’ai senti un besoin de nourrir mon enfant intérieur, de l’emmener en balade et de lui faire plaisir.  C’est aussi une semaine où j’ai eu beaucoup envie d’écrire et où j’avais de la poésie qui me venait en tête, des rimes, de jolies phrases, …
– mantras : YAM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : A
– lithothérapie : J’utilise une opale fossilisée verte que j’ai posée sur ma poitrine lors de ma méditation. On peut également utiliser l’émeraude, la tourmaline verte, le quartz rose, le rubis, la malachite, la spinelle verte, le jade, …
– couleur : J’adore le vert, c’est ma couleur préférée, il paraît que mon corps énergétique est vert, ma mère avait des envie de vert quand elle était enceinte de moi, elle mangeait vert, elle s’habillait en vert. Je médite en regardant les arbres que je vois depuis mon balcon, bref le vert est toujours quelque part autour de moi et je m’habille beaucoup en vert de façon générale.
– alimentation : semaine de la verdure, je ne suis pas addict des green juice et green smoothie mais j’ai mangé aussi vert que possible en ajoutant des herbes aromatiques également.

Semaine 5 : Chakra de la gorge

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur bleu clair qui se diffusait de mes mains posées sur ma gorge.
– affirmations : Je dis ma vérité, Tout ce qui doit être dit sera dit,
– aromathérapie : eucalyptus, menthe poivrée, camphre, gingembre, …
– mudras : pouces joints vers le haut et les autres doigts s’entrecroisent de telle sorte que l’index droit soit au-dessus.
– yoga : j’ai pratiqué particulièrement la posture de la prière, genoux croisés, les mains jointes, les yeux fermés et à chaque expiration, le menton descend sur la poitrine et celle du chameau ou Utrasana
– musique : L’idéal serait de chanter mais j’ai un petit complexe sur ma voix né de nombreuses années de chant chorale étant enfant (à creuser !), on peut donc écouter du chant choral, des chants a capella, des polyphonies ou mieux se faire chanter une sérénade (j’ai demandé à chéri une chanson, je l’attends encore…)
– mantras : HAM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : é
– lithothérapie : J’ai une petite aigue-marine que je trouve jolie malgré sa piètre qualité, je la porte au cou en général, j’ai également un mala en azurite et pierre de lune. On peut aussi utiliser la topaze, la calcédoine, la tourmaline bleue, la turquoise ou encore le lapis-lazuli.
– couleur : J’ai regardé le ciel, porté un peu de bleu clair.
– alimentation : Difficile de manger bleu vous me direz ! Mais c’est sans compter sur les algues : klamath, spiruline, chlorelle et toutes les algues comestibles.

Semaine 6 : 3è oeil

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur indigo qui se diffusait de mes mains croisées et posées sur mon front.
– respiration : j’ai l’habitude de faire exercice de pranayama qui s’appelle Bramari ou l’abeille qui active l’ajna et calme les pensées.
– affirmations : Je sais, Je suis mon propre maître, J’ai les réponses en moi
– aromathérapie : encens, santal, citronnelle, cajeput, violette, …
– mudras : Kalesvara mudra ou mudra de la sérénité, les majeurs se rejoignent, idem pour les pouces, les autres doigts se touchent en face à face sur la surface des 2 premières phalanges.
– yoga : J’ai fait la position de l’enfant ou Balasana (la position fœtale)
– musique : On peut écouter des mantras mais je crois qu’à partir de ce chakra, il faut dépasser les créations humaines, on touche au divin.
– mantras : KSHAM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : I
– lithothérapie : On peut utiliser un saphir bleu, sodalite, lapis-lazuli, opale, tourmaline, …
– couleur : J’ai eu envie de porter de l’indigo mais je n’en ai pas, c’est une couleur que j’aime beaucoup et que j’aime visualiser en pensant à la couleur du lapis-lazuli ou à un beau ciel étoilé (le tableau de Van Gogh Starry Night est un bon exemple)
– alimentation : Le cacao cru est pour moi l’aliment qui ouvre le plus ce chakra. Théobroma cacao, c’est l’aliment des dieux pour les amérindiens et mon côté caribéen (et gourmand) valide !

Semaine 7 : chakra couronne

– visualisation : Durant ma méditation, sur une phase de respiration consciente, j’inspirais le prana et expirait en visualisant la couleur blanc ou argenté qui se diffusait de mes mains croisées et posées sur le dessus de ma tête. J’imaginais également un lotus qui s’ouvrait (mon chakra) pour accueillir un faisceau lumineux blanc, argenté.
– respiration : j’ai l’habitude de faire exercice de pranayama qui s’appelle Kapala bati ou la respiration du front brillant. Je ne sais pas si officiellement elle agit sur ce chakra mais je ressens son action pour moi.
– affirmations : Je suis connectée à la Source, à l’Univers, Je suis pure conscience, Je reçois la lumière divine, …
– aromathérapie : encens, géranium et bois de rose
– mudras : le mudra du chakra couronne (je ne trouve pas son nom en sanskrit non plus mais je suis curieuse si vous savez) en croisant les doigts des mains sauf les annulaires qui se touchent vers le haut et de telle sorte que le pouce gauche soit au-dessus du droit.
– yoga : J’ai fait la position de de la montagne assise ou Parvatasana et celle du diamant ou Vajrasana avec les paumes des mains tournées vers le haut.
– musique : Comme le chakra précédent, je pense qu’il est nécessaire de dépasser les créations artistiques humaines, on touche au divin, donc il faut chercher le silence en soi.
– mantras : OM, j’inspire et je le dis en expirant lentement en tenant le son aussi longtemps que possible et au moins 7 fois d’affilées
– sons : M (mmmmm)
– lithothérapie : On peut utiliser un diamant (je ne connais pas vos moyens), une améthyste, du cristal de roche, une obsidienne, une spinelle, une azurite, …
– couleur : J’ai du passer une journée en blanc mais c’est très salissant et donc assez frustrant pour moi. Peut-être que je le ferai plus souvent, car j’aime bien malgré tout cette sensation de fraîcheur et de lumière. Cela me rappelle aussi les tenue d’initiés de façon générale dans beaucoup de spiritualité y compris dans la Caraïbe et en Afrique.
– alimentation : Je dirai qu’il faut privilégier une alimentation sattvique. C’est à dire qui promeut la clarté, la connaissance, l’éveil. Ce sont notamment les fruits frais et mûrs, les légumes doux et sucrés (potiron, carotte, betterave, …) les céréales et graines, les oléagineux et, si on en consomme, du lait, du beurre ou du ghee (beurre clarifié) bio

Comme je te le disais, j’ai été très méthodique dans cette exploration de mes chakras. Je crois surtout qu’il ne suffit pas d’une semaine pour qu’un chakra fonctionne correctement, il faut savoir en prendre soin régulièrement et être à l’écoute d’éventuels déséquilibres. Une fois que l’on a testé et que l’on sait ce qui agit le mieux pour nous, on choisit dans sa boîte à outil et on pratique. Par ailleurs, il faut impérativement commencer par équilibrer les chakras inférieurs avant de s’occuper des chakras plus élevés. Car même si l’on rêve d’être totalement connecté à l’Univers et de percevoir au-delà des apparences, de développer une super intuition, … cela n’arrivera pas sans ancrage et sans l’énergie, l’ouverture et la capacité à communiquer nécessaires.

Si tu as encore envie de lire sur les chakras, tu peux faire ce test pour voir comment fonctionnent les tiens : https://www.eclecticenergies.com/francais/chakras/chakratest.php

Si tu as d’autres pratiques, n’hésite pas à me les partager ou des questions à les poser en commentaires !