Hier soir, mon réveillon a été plutôt calme, à la maison avec mon chéri. Je ne suis pas sûre que j’aurais voulu faire autre chose et pour ne pas mentir, j’ai ressenti une grosse baisse de morale et même un peu d’angoisse. Mon année 2018 a été mouvementée, parfois enthousiasmante et parfois décevante. Des attentes, des envies, des rêves qui ne se sont pas réalisés encore et des aperçus de ce que ça donne quand je vais à fond.

Quelques épreuves aussi ont été au rendez-vous et j’ai été repêcher au fond de moi pas mal de sentiments que j’avais laissé tapis dans un coin et qui pourrissaient un peu, des souvenirs sont remontés alors que j’avais parfois voulu les oublier et je n’ai pas regretté d’avoir été accompagnée par ma psy, par des enseignantes bienveillantes et par des soignantes qui savent aller au-delà du corps tout au long du chemin.

Jusqu’à la fin 2018 m’aura épluchée pour aller chercher le cœur tendre au fond de moi. Je ne regrette rien, j’ai appris beaucoup et cela m’a montré toute la force qu’il y a en moi et que je peux déployer.

Pour me remonter le moral durant cette phase un peu sombre de ma soirée, j’ai écouté de la musique et j’ai eu un crush pour Dua Lipa et son clip New rules. L’ambiance chic et cool de Miami, les flamants roses et l’analogie à la sororité, l’évolution de la narration, les couleurs, tout me parle, tout me plaît et même si le texte n’est pas d’une profondeur philosophique, j’adhère ! En particulier à cette petite phrase : « But my love, he doesn’t love me so I tell myself I DO – Mais mon amour ne m’aime pas, alors je me dis que moi SI ».

Cela n’a l’air de rien mais cette chanson et ce clip m’ont rappelé 2 choses :
– Je peux prendre soin de moi, c’est même une obligation ! Personne d’autre n’a à le faire.
– Je suis soutenue par mes sœurs dans les moments les plus durs (merci whatsapp, les conversations avec celles qui se reconnaîtront, les présences actives, celles qui prennent des nouvelles, celles qui ne jugent pas et celles qui savent mettre des coups de pieds aux fesses)

Et, ils m’ont donné une envie ce matin ! ECRIRE MES NOUVELLES REGLES !

Je ne suis pas du tout fan de résolutions, je préfère les intentions que je vois comme des engagements à agir dans une certaine direction. Mon intention pour 2019, elle tient en un mot : EXPANSION. Et, pour y arriver, j’ai décidé de me fixer des règles d’action. Comme Dua Lipa, je peux donc chanter « I got new rules, I count them – j’ai de nouvelles règles, je les énumère ».

9 règles pour agir en direction de mon intention en 2019 :

  1. MOI D’ABORD: je prends soin de moi physiquement, mentalement, émotionnellement, énergétiquement et je vais à mon rythme.
    Règle absolue, la numéro 1 ! Parce qu’il n’y a rien de possible si je ne prends pas soin de moi. Je n’ai rien à donner si je suis vide et cela n’a rien à voir avec de l’égoïsme, c’est de la préservation et de l’amour de soi.
    Nous vivons dans une société qui a appris aux femmes qu’elles devaient se faire passer après les autres, leurs enfants, leurs chéris, leurs amis, leurs parents, … Beaucoup trop de femmes encore aujourd’hui se mettent tellement loin dans leurs priorités qu’elles s’en rendent malades. Certaines ne savent même pas comment se faire plaisir et prendre soin d’elles parce qu’elles n’ont jamais eu l’occasion de le faire. Elles ne se sont jamais autorisé cela par crainte de ne pas être aimées/aimables.
    Je grave donc cette règle en haut de ma liste, si ce n’est pas pour mon bien, cela ne se fera pas ! Si cela crée un mal-être sur un plan de mon être, ce n’est pas ok ! Et je suis responsable de mettre en œuvre tout ce qui est nécessaire pour mon bien-être physique, mental, émotionnel, énergétique.
    Cela passe aussi par respecter mon rythme/mes rythmes tels que je les connais. L’expansion demande des phases d’intégration, de repos, je les accepte et les vis en conscience.
  2. Agir pour LE BIEN DU PLUS GRAND NOMBRE ET DE LA PLANETE
    Je suis ma priorité parce que je suis une part du TOUT. En agissant pour mon bien, je ne peux en toute logique pas faire quelque chose qui nuirait aux autres ou à la planète. Je reste une écolo dans l’âme, une humaniste et j’agis en conséquence.

  3. La JOIE et l’AMOUR me guident dans mes décisions
    Je crois qu’il y a deux forces antagonistes qui nous poussent à agir la PEUR et l’AMOUR. La peur est trop souvent présente dans mes décisions encore : peur de manquer, peur d’échouer, peur de mal faire, peur d’être jugée, …
    Alors je me fie au sentiment de joie que je ressens dans mes actions qui me confirme que c’est l’amour qui décide.
  4. Me relier au sentiment d’ABONDANCE et ressentir de la GRATITUDE
    Une de mes plus grandes peurs est celle du manque comme beaucoup d’entre nous. Pourtant, j’ai eu maintes fois la preuve que je suis soutenue par la Terre, par l’Univers, par la Vie. Un des principes de la loi de l’attraction et donc de la manifestation est de reconnaître ce qui est déjà là et d’en éprouver de la gratitude. Je suis parfois une fille ingrate qui pleurniche pour ce qu’elle n’a pas encore en oubliant de regarder tout ce qu’elle a déjà reçu comme bienfaits. Alors cette année, je n’y couperai pas, je me relierai à ces 2 sensations dès que la peur refera surface, je compterai mes bénédictions et il y en a !!

  5. INTEGRITE plutôt que cohérence dans mes actions : est-ce en moi, est-ce honnête ?
    L’intégrité est un sujet qui m’a beaucoup travaillé ces derniers temps. 2018 a été riches en événements où j’ai questionné cette valeur et son double sens.
    Intégrité VS cohérence : je fais beaucoup de choses différentes, j’aime faire beaucoup de choses différentes. J’ai appris beaucoup de choses différentes. Toutes ces choses, ce sont des couches qui se superposent et font celles que je suis. Aucune n’efface la précédente, elles aident au contraire à faire émerger un moi plus juste et plus vrai. Elles sont ma palette d’outils et comme un peintre, je peux choisir les couleurs avec lesquelles je vais travailler en fonction de mes idées, envies et des besoins de celles que je sers.
    Intégrité = honnêteté : être intègre, c’est aussi être honnête. Et, j’ai été confronté à quelques personnes dont j’ai questionné l’honnêteté cette année. Des personnes qui se sont approprié mon travail (un texte, une image, une idée…), je sais que les idées sont dans l’air mais parfois, c’est un peu trop comme justification. Je ne suis pas du genre à laisser passer et quand pour la énième fois cette année j’ai vu un de mes textes purement et simplement repris à quelques détails près pour promouvoir un autre cercle de femmes, j’ai confronté la personne responsable. Cette année pas plus que l’an dernier, ça ne passera pas ! J’ai travaillé 10 ans dans le milieu de la culture où le droit de propriété intellectuelle est une notion importante. C’est celle qui permet aux artistes de s’assurer qu’ils peuvent vivre de leur art et qui protège l’originalité de leur travail. Alors même si je ne protège pas tout ce que je fais (ça coûterait vraiment cher), quand j’en suis l’auteure, je tiens à en conserver la maternité et le crédit. Je vois aussi dans ces comportements une dérive liée à la société capitaliste. Certain.e.s s’accaparent le travail des autres sous prétexte que c’est sur des plateformes publiques pour exploiter ce travail à leur bénéfice. Ils se servent sans s’interroger sur ce qu’ils prennent à l’autre qui a mis son talent, son temps, un peu de lui/elle. Je trouve cela très choquant quand cela vient de personnes qui prônent des valeurs de société égalitaire, solidaire, de sororité… C’est complètement à l’opposé de ces valeurs que d’être malhonnête au point de prendre le travail de quelqu’un d’autre pour le faire sien et de parler d’inspiration. Alors, de mon côté, il est évident que ne commencerai pas cette année à être malhonnête et que je continuerai à m’élever contre ces pratiques. Je m’inspire en reconnaissant le travail des autres, en le partageant et en allant comme eux chercher le meilleur en moi pour le partager.
  6. RADICALITE, pas de compromis
    Celle-là est difficile pour moi. Je suis souvent tentée de couper la poire en deux, de faire des efforts, de faire plaisir, de ne pas imposer mes décisions parce que depuis l’enfance on m’a appris que j’étais trop tranchante et que je ne devais, ce n’est pas aimable…
    Alors pour 2019, c’est dit, pas de compromis ! On verra où cela me mène mais je choisis d’aller pour des solutions où chacun y trouve son compte. Je suis sûre que c’est possible et dans el cas contraire, je reviendrai à ma règle N°1 MOI D’ABORD !

  7. La SORORITE comme une valeur de soutien et d’apprentissage
    Ma vision de la sororité est un réseau où chacune soutien l’autre dans sa lumière mais aussi quand elle flanche. J’ai un petit réseau de sœurs personnel, je crée avec Lune Noire des accompagnements qui me permettent de transmettre cette valeur de sororité et ma vision de ce qu’elle est. J’y vois une façon d’apprendre de l’autre, de s’ouvrir, de découvrir qu’il n’y a pas une bonne façon d’être femme mais autant qu’il y a de femmes sur Terre. Je propose de retrouver toutes les parties de nous que nous aurions laissé de côté parce que la société nous aurait fait comprendre que ce n’est pas ça une « vraie femme ».
    La sororité est l’avenir parce que des femmes qui retrouvent leur puissance et prennent leur place permettront de trouver un équilibre, des solutions pour la terre et des façons d’agir qui tiennent comptent du bien de tous. C’est aussi valoriser le féminin en général, toutes les qualités qui auront été étiquetées comme de la faiblesse ou pas assez productives par notre société. Même chez les hommes, ces qualités existent et ce féminin que nous portons tous, nous devons le vivre pleinement pour trouver notre équilibre personnel et avec notre environnement.
  8. EXPANSION de mon être et de mon business
    Est-ce que cette action me fait briller ou au contraire, est-ce qu’elle me fait me réduire, me rétracter ? Ce n’est pas une question d’égo mais bien au contraire une question de porter la lumière que j’ai en moi au maximum. Si je veux réussir dans ma mission d’aider un maximum de femmes à se reconnecter à elles et à se réaliser, cela me demande de voir grand, d’être ambitieuse, d’aller chercher les espaces où je peux faire grandir mon être sans crainte d’en faire trop.
  9. ENGAGEMENT envers moi, mes valeurs et ma mission
    L’engagement est la clé. Parfois, je le sais, je me suis laissé tomber. Je n’ai pas agi quand j’aurais pu ou dû. Alors pour 2019, je me rappellerai que je dois m’engager vis-à-vis de moi, de mes valeurs, de ma mission et donc de mon entreprise. Chaque jour est une occasion d’être persistante, constante, obstinée même. Après tout, je suis Taureau ascendant Bélier, l’entêtement peut avoir du bon.
    Je m’engage à écrire sur ce blog, un peu sur les réseaux sociaux mais sans me forcer et aussi un livre que j’ai déjà commencé.
    Je m’engage à créer pour mes clientes des expériences de reconnexion et d’apprentissage.
    Je m’engage à aller là où je sens que c’est juste pour moi (géographiquement, professionnellement, …)
    Et puis, je m’engage à respecter mes règles, celles que je me suis fixées ou à les faire évoluer si besoin mais sans compromis !

    Oh ! Et si tu te demandes pourquoi il y en a 9 ? Parce que je décide et que j’aime ce chiffre symbole de complétude. D’ailleurs pour moi 2019 est une année 9 !

Et toi, quelles intentions, résolutions ou règles pour cette nouvelle année ? N’hésite pas à partager dans les commentaires !

Je te laisse découvrir le titre et le clip qui m’ont inspirée :