L’aromathérapie est une de mes vieilles marottes (oui à 32 ans on peut avoir de vieilles marottes). J’ai eu mon premier bouton d’acné à 13 ans et je me souviens qu’après moults rendez-vous chez une dermato, j’avais croisé une esthéticienne férue d’aromathérapie qui m’avait gentiment aiguillée vers l’huile de rose musquée, le geranium rosat, le palmarosa, l’arbre à thé et l’ylang ylang pour soigner mes cicatrices.
Depuis, j’ai appris à utiliser les huiles essentielles pour me soigner. D’abord la peau, puis les cheveux et puis maintenant à peu près tout ! J’ai ainsi fait une petite sélection de mes huiles préférées partagée sur Instagram et Facebook alors que je soignais un vilain rhume. Je la remets ici pour qu’elle soit plus facile à retrouver.

Se soigner par l’odeur ou par l’essence concentrée d’une plante est assurément d’une grande efficacité et si on la classe dans les médecine douce, pour ma part, c’est un soin fulgurant !
Attention, l’usage des huiles essentielles est déconseillé aux femmes enceintes, enfants de moins de 7 ans, allergiques, asthmatiques, épileptiques et personnes ayant fragilités nerveuses. Dans l’idéal, prenez conseil auprès d’un aromathérapeute, renseignez-vous avant tout usage. De mon côté, j’ai choisi de me former sur le sujet en plus de mes lectures afin de conseiller au mieux celles et ceux que j’accompagne ✌

Pour choisir une huile essentielle, quelques critères :

  • on les préfère bio, 100% naturelle,
  • chémotypée (HECT) c’est à dire qu’on a fait sa carte d’identité chimique et on sait donc quels sont les molécules actives ou HEBBD (botaniquement et biochimiquement definie),
  • on sait quelle partie de la plante a été utilisée (feuille, racine, fleur, pistil, graines, écorce, zeste …)
  • le nom de la plante est écrit en latin pour reconnaître l’espèce exacte.
  • on préfère donc les acheter en pharmacie, parapharmacie, en magasin bio ou sur certains sites spécialisés.

Les huiles essentielles peuvent être prises par voie interne ou externe. Je choisis le mode d’administration en fonction de la force de l’huile essentielle, de la gravité de l’affection, de la durée sur laquelle je souhaite traiter et aussi de l’affection elle-même et de sa localisation. Souvent, je procède par inhalation surtout quand il s’agit d’affections pulmonaires mais je peux aussi faire des massages du corps ou juste des pieds en diluant les huiles (1 à 2 gouttes pour une c à S d’huile végétale), appliquer sur les zones concernées (plexus solaire, front et tempes, nuques, bleu, boutons,…). Il m’arrive aussi d’en mettre dans une tisane ou bien dans une cuillère de miel que je laisse fondre sous la langue. Il est aussi possible de prendre des bains auquel cas, il faudra prévoir un gel neutre pour que les huiles se diluent dedans et ne flottent pas à la surface. Quand il s’agit de prendre un spray nasal, un ovule ou un suppositoire (3 voies très efficaces en cas d’infection ou de mycose) je prends en pharmacie les préparations existantes. Je suis donc pour un usage mesuré et safe en connaissance des effets des huiles. Certaines huiles sont dermocaustiques, d’autres sont hepatotoxiques voire neurotixiques donc il faut toujours se renseigner sur elles avant de les utiliser.

Plus bas, je vous explique les huiles essentielles et végétales mais aussi les hydrolats que j’utilise le plus personnellement ou pour les personnes que j’accompagne.

https://www.instagram.com/p/Bcu3ic2FtcD/

1/ ravintsara : je l’utilise essentiellement pour ses propriétés immunobooster. C’est un antiviral, antiseptique pulmonaire, anti-infectieux, expectorant

2/ gingembre : c’est un stimulant, un tonique digestif, antiseptique et aphrodisiaque

3/ cèdre de l’atlas : je l’utilise plus pour ses propriétés d’ancrage mais il est aussi efficace pour les maladies de peau.

4/ nard de l’Himalaya : c’est un petit nouveau chez moi. Lui aussi choisi pour ses qualités sur le système nerveux puisqu’il est calmant mais efficace pour activer la pousse des cheveux et soigner les peaux sèches

5/ palmarosa : cicatrisant, antibactérien et fongicide, régule la production de sébum

6/ giroflier : lui me sert en cas de mal de dent par son action antiseptique et c’est aussi un tonique

7/ cajeput : c’est mon grand ami ces jours-ci pour aider à l’expectoration mais c’est aussi un antinevralgique et donc utile aussi pour l’ancrage.

8/ myrte rouge : deuxième grand ami de mes jours de rhume puisque c’est aussi un antiseptique, anti-infectieux, expectorant et decongestionnant respiratoire notamment

9/ niaouli : 3e grand ami des rhumes et autres refroidissements mais aussi bon pour désinfecter les plaies

10/ citron : tout est bon dans le citron. Il est cicatrisant et decolore les vilaines tâches. Il est depuratif, antiseptique et bactericide, renforce l’immunité. Attention toutefois à ne pas s’exposer au soleil après son utilisation car il est phytosensibilisant donc il y a risque de brulure ! Il vaut mieux l’utiliser le soir donc au cas où.

 

https://www.instagram.com/p/BcvGHa2lORC/

1/ eucalyptus radié : ami de mon rhume 4 puisque c’est un antiseptique pour les voies respiratoires

2/ menthe poivrée : copain de rhume 5 mais aussi efficace pour les maux de tête

3/ arbre à thé : super désinfectant

4/ ylang ylang : antiseptique, efficace aussi dans le soin des cheveux (pour la pousse), aussi aphrodisiaque mais surtout sent tellement bon !

5/ bois de rose : raffermit la peau, la rend douce et belle, antiride (et ouais!)

6/ helichryse italienne ou immortelle : efficace sur les hématomes, cicatrisant et anti-inflammatoire

7/ géranium : encore un cicatrisant (ma peau mon combat ✌)

8/ lavande vraie : c’est aussi un cicatrisant mais je l’utilise plus pour le côté relaxant et notamment pour dormir

9/ encens : je l’utilise pour méditer et m’aider à me concentrer et aussi pour agir sur mon adenome hypophysaire et en cas de migraine, elle est aussi réputée agir sur les dépressions

10/ bois de santal : relaxante et anti-inflammatoire et cicatrisante, je l’utilise aussi pour la méditation, ça sent bon et en plus elle est assez grasse donc hyper agréable sur la peau

11/ oui il y en a une que je n’ai pas pu prendre en photo pcq elle a été kidnappée par mon chéri, le thym : super antiseptique (oh tu me manques! Le chéri bien sûr plus que l’huile mais cette huile magique quand on est enrhumée)

https://www.instagram.com/p/Bcw6KgTFF_U/

1/ petit grain : (elle s’était cachée) c’est de l’orange en fait, c’est un calmant qui apporte la joie de vivre

2/ macerat huileux de carotte : riche en anti-oxydant, elle donne bonne mine et est idéale en soin après soleil. Mon petit plus, ajouter des graines de roucou pour décupler l’effet et la teinte rouge fait effet bonne mine immédiatement.

3/ huile d’avocat : c’est une huile très riche, idéale pour les peaux sèches et les lèvres gercées.

4/ hydrolat ou eau florale d’helichryse italienne (immortelle) : l’hydrolat est l’autre produit de la distillation des plantes avec l’huile essentielle. Plus doux mais quand même actif, c’est idéal pour les femmes enceintes, les enfants, les personnes sensibles. Je l’utilise en tonique sur le visage pour nettoyer, rafraîchir, elle est cicatrisante et agit sur les bleus.

5/ eau de bois de rose : soin de la peau par excellence, raffermit, rajeunit, diminue les tâches et les rides.

6/ huile d’amande douce : une bonne huile neutre. On l’utilise beaucoup aux Antilles pour masser les bébés et dans les cheveux des enfants. Elle calme et nourrit.

7/ huile de coco : une huile rafraîchissante, elle durcit avec le froid mais redevient liquide à la température du corps. Encore plus calmante que l’amande pour les bébés colériques ou les personnes nerveuses. C’est aussi un lubrifiant naturel. On lui prête aussi des vertus antibactérienne et en été ou sous des températures chaudes, on peut l’utiliser pour faire un bain de bouche ou un massage du corps.

8/ huile à la rose : je passe à une petite sélection d’huile que j’utilise pour les massages comme celle-ci. Elle sent délicieusement bon, il y a également du santal dans sa composition. Elle est rafraîchissante et calmante, idéale pour les pittas.

9/ maha narayan : celle-ci sert en cas de douleurs articulaires et rhumatismes. Elle contient beaucoup de plantes médicinales dont de la gaulthérie.

10/ navratna : celle-ci est plus pour pitta, elle est rafraîchissante et apaisante. Également une huile médicalisée ayurvédique que j’utilise pour les massages.

11/ il manque l’huile de moutarde que j’utilise en massage aussi pour les excès de kapha et de toxine (ama). Très réchauffante, elle est idéale pour detoxifier l’organisme.

Voilà pour ma pharmacie de base et d’urgence mais les possibilités d’usage sont multiples notamment avec les synergies d’huiles essentielles. L’Ayurveda fait la part belle aux plantes dans les soins et évidemment les huiles essentielles font partie de la boîte à outils.

D’ailleurs, je vous partage deux articles vraiment passionnants sur le sujet :