Je te préviens, cet article est un peu long alors cale-toi confortablement et prend une tisane. Après plusieurs échanges sur Instagram au sujet de la protection énergétique et les émotions, je me suis dis que cela pourrait aussi t’intéresser d’en savoir un peu plus sur ces sujets. Je renoue donc avec une transmission pédagogique (enfin je l’espère !) à propos de la notion d’énergie. Si tu te dis que le titre ne me ressemble pas, je l’ai en fait emprunté à Princess Nokia dans sa chanson Brujas (« sorcières » en espagnol) car c’est un peu devenu mon mantra quand je sens justement que mon énergie est mise à mal.
Tout d’abord, revenons à quelques mois de cela. Nous sommes début juillet, je reviens de Martinique après un mois à plein régime. Et à partir du moment où je pose les pieds au sol arrivée à Paris, c’est comme si on m’avait débranchée d’une ligne à haute tension qui me maintenait dans une énergie maximale…
Je n’ai pas toujours été si consciente de mon énergie.
Bien sûr, je sais quand je suis fatiguée mais j’ai pris l’habitude depuis l’enfance d’aller au-delà de mes capacités. Je me souviens encore de mes années de prépa à dormir en moyenne 4h par nuit, ma découverte du café et surtout mon effondrement systématique le samedi après-midi  pour 2h de sieste minimum à peine arrivée chez moi après une semaine achevée par un concours blanc de 4 à 5h… Mon chemin dans le salariat puis l’entreprenariat a été un enseignement précieux sur cette énergie physique et le fait qu’elle pouvait s’épuiser (temporairement !).
Mais ce n’est pas tout à fait de cette énergie dont je veux te parler même si elles sont absolument liées. Celle de mon corps physique est aisée à ressentir. L’énergie dont je te parle est celle que je sens vibrer en moi et chez les autres, qui me met en mouvement. Quand j’en suis pleine, je suis dynamique, joyeuse, passionnée. Tout est facile et léger. C’est mon énergie propre et la sensation de la ressentir est tellement agréable que quand je suis pleinement dedans, tout ce qui n’est pas moi glisse sans m’atteindre.
Pourtant, je me souviens de la façon dont j’ai pu m’imprégner des émotions des autres jusqu’à les croire miennes. Je sais encore me faire des nœuds à l’esprit tels que mon humeur change et avec, la qualité de mon énergie. De l’émotion naît des réactions qu’aujourd’hui les connaissances en neuroscience et biologie ont su nous expliquer au travers du rôle des hormones notamment. Mais c’est émotions durent à peine et nous n’avons même pas vraiment le temps d’en prendre conscience. Pourtant les ressentis, les sentiments peuvent se poursuivre et construire des bulles autour de nous. C’est encore plus vrai quand nous rejetons nos émotions ou les bloquons. Ce qui ne s’exprime pas s’imprime. J’ai écrit récemment un article à propos de la colère sur mon blog et j’y parle un peu plus en détail des émotions. Tu peux aller le lire si ce n’est pas encore fait : ICI !
Depuis quelques années maintenant, j’ai pris conscience que j’avais la main sur ma protection énergétique. Cette protection énergétique est particulièrement utile pour moi en tant que thérapeute mais aussi en tant que personne hypersensible et empathique. Cette prise de conscience que je suis maîtresse de mon énergie et de sa bonne santé a été révolutionnaire dans ma vie. Pour arriver à être de plus en plus consciente et pleine de cette énergie, il m’a fallu définir ce que je voulais pour et dans ma vie avec clarté et détermination, poser mes limites autour de moi avec mes proches et les personnes que je rencontre. J’ai de moins en moins de mal à dire non, m’éloigner, couper les ponts et surtout je prends de moins en moins les choses personnellement pour continuer à garder le cœur ouvert même quand je me sens bousculée. Pour être totalement honnête avec toi, je ne suis pas seule à m’occuper de ma protection. J’ai une sacrée équipe avec moi de guides et protecteurs et leur travail est TRES efficace et parfois même impressionnant pour les personnes qui ont eu à pénétrer cette protection (avec mon autorisation pour des soins par exemple). 
Il m’a fallu également réaliser là où j’avais des fuites énergétiques et ce qui les causait.
En tant que femmes, nous apprenons très tôt dès l’enfance que nous devons rendre service, prendre soin, être agréable aux autres. Nous avons donc appris à faire plaisir avant même de nous assurer que nous étions dans une position où faire plaisir ne nous causera pas de tort (sur les plans subtils mais également physiques). Cette brèche dans notre système énergétique est un appel pour tous ceux et celles qui n’auraient pas appris à se remplir d’eux-mêmes et cherchent l’énergie là où d’autres la donnent sans compter. On peut parler de vampires énergétiques mais la réalité est que les vampires énergétiques sont parfois des personnes qui n’ont aucune intention de nous faire du mal. Ce sont simplement des personnes qui cherchent l’énergie et l’attention à l’extérieur d’elles-mêmes parce qu’elles n’ont pas appris à se remplir d’elles-mêmes. Je suis récemment tombée sur un livre pour enfants à propos de seaux à remplir que chacun de nous porterait. C’était douloureux pour moi d’y lire que nous étions responsable de remplir les seaux des autres et que cela soit mentionné en long et en large quand la notion de remplir son propre seau était à peine abordée… Une jolie métaphore mais si j’avais pu écrire ce livre, j’aurais insisté sur la nécessité d’apprendre à remplir son seau en premier pour ne pas attendre des autres qu’ils le fassent pour nous et éviter de voler l’énergie des autres dans leurs seaux parfois même sans le vouloir ni même le savoir… 
Ces dernières années, ma pratique m’a également appris à poser des intentions précises vis-à-vis de mon énergie pour nettoyer ce que j’aurais pu absorber. J’utilise bien évidemment des outils qui peuvent aller de la fumigation de plantes ou de résines comme l’encens à la visualisation en passant par des bains, les pierres ou encore l’usage de brumes alchimiques. J’ai appris et développé des techniques simples mais efficaces qui me permettent de me sentir protégée, en sécurité sans pour autant avoir à fermer toutes les portes autour de moi. Je suis également très regardante sur les personnes qui ont accès à moi et ce que je donne comme information car la protection énergétique passe aussi par cela. Aujourd’hui, j’ai encore à apprendre à être un peu moins méfiante et sur mes gardes mais j’apprends à le faire comme une preuve de la confiance que j’ai en l’intégrité de mon énergie et l’efficacité de mes protections et protecteurs.
Parfois, je peux sentir mon énergie bloquée et j’ai donc appris à la mettre en mouvement via la danse, la marche ou simplement la respiration. Ce corps énergétique est appelé Pranamayakosha ou corps de Prana ainsi, il est contrôlé par le souffle. Les exercices de respiration appelés pranayama (attention c’est subtile : YAMA = contrôle, maîtrise et MAYA = voile, enveloppe) que proposent l’ayurveda et le yoga permettent de prendre conscience de son énergie, de devenir intentionnelle pour la diriger et de la mettre ainsi en mouvement pour nettoyer le corps, l’apaiser, le recharger, le soigner plus généralement et leur action se ressent au-delà sur les corps physique (annamayakosha), émotionnel (manomayakosha), intellectuel (vijnamayakosha) jusqu’à permettre une connexion au corps astral ou causal illimité (anandamayakosha) où nous vivons reliées au Grand Tout et pleinement conscientes dans le contentement et la joie. 
L’énergie est vibration et dans mon quotidien, je peux choisir ce qui va élever la fréquence de ma vibration jusqu’à me sentir pleinement moi et heureuse ou me laisser attraper par ce qui baissera ma vibration et créera des déséquilibres. L’Ayurveda repose sur des principes énergétiques. Les doshas : Vata, Pitta et Kapha sont des bio-énergies composées des 5 éléments primordiaux (Air + Ether, Feu + Eau, Terre + Eau). Ainsi, les déséquilibres que nous vivons sont bel et bien des déséquilibres énergétiques quand bien même leur réalité (maladie, symptômes) est physique. C’est pour cela que le son et particulièrement les mantras trouvent leur place au même titre que la lithothérapie ou les couleurs dans ma boîte à outils. Grâce à eux, je peux aligner mon énergie et sa vibration au quotidien.
Quand j’ai décidé de devenir Moon Mother il y a plus d’un an, j’ai choisi d’apprendre des protocoles de soin énergétique qui agissent donc sur le corps étherique. J’ai aussi choisi de travailler avec une énergie à laquelle je me sens totalement connectée et qui est toujours disponible pour moi, celle de la Lune (Sôma). J’ai également été initiée à la marmathérapie ayurvédique qui travaille sur les points énergétiques du corps pour débloquer, nettoyer, recharger nos énergies primordiales (Ether, Air, Feu, Eau, Terre). Ces techniques et connaissances m’ont assurément aidées à atteindre ma souveraineté énergétique et à affiner ma sensibilité.
Aujourd’hui quand je t’écris, c’est la Pleine Lune. Une Pleine Lune en Taureau, moment idéal pour prendre soin de soi, se faire plaisir et ancrer de nouvelles croyances. Elle arrive dans un cycle démarré avec la Nouvelle Lune en Scorpion qui avec l’Automne nous amène dans l’ombre par ses journées de plus en plus courtes. On ressent le besoin de réduire la voilure pour descendre dans nos profondeurs et c’est certainement le moment où l’on ressent le mieux là où nous avons des manques dans la prise en compte de notre énergie. Avec Mercure en rétrogradation depuis le 31 octobre et jusqu’au 20 novembre, nous pouvons particulièrement vivre des situations qui nous engagent à améliorer nos protections. Parce que je crois que l’énergie de la Lune est disponible pour tout le monde pour nous aider à évoluer, j’ai envie de te proposer quelques exercices pour ancrer de nouvelles croyances sur ta souveraineté énergétique. Ainsi, si tu en ressens le besoin, prend le temps de faire le bilan :
  • ressens-tu ton énergie ? quelles sont ses qualités ?
  • quelles sont tes protections ? ressens-tu des fuites ? es-tu en surprotection ? à quel point l’avis des autres, leurs émotions ou leurs demandes sont-ils prioritaires sur ce que tu vis et tes besoins ?
  • ressens-tu des blocages ? où se trouvent-ils dans ton corps physique ?
  • as-tu besoin de faire le vide autour de toi ? relations, possessions, ménage ou rangement de tes espaces …
  • quels outils sont à ta disposition pour te recharger en t’apportant du plaisir, de la joie, du repos ?
  • quels outils te permettent de faire l’énergie bouger en toi et se diffuser en dehors au besoin ? laisses-tu tes sentiments s’exprimer ou les réprimes-tu ?

Rappelle-toi tu es maîtresse de ton énergie, ne laisse rien n’y personne (même pas toi) se mettre en travers de ta souveraineté énergétique. Tu peux mettre en place les protections qui te semblent les plus adaptées à toi et poser des affirmations comme « Je suis en sécurité à tout instant », « Je me sens sereine et protégée », « J’ai la pleine souveraineté de mon énergie, je la connais et la dirige »…

Tu ne connais pas Princess Nokia ? Découvre cette artiste d’origine Portoricaine réclamant sa filiation Yoruba et Taïno, sa dimension spirituelle avec son titre BRUJAS !