Vraiment, s’il y a aujourd’hui une chose qui me met en colère c’est à quel point la société nous a conditionnées pour ne pas nous sentir responsable de nous-même.

À entendre bien du monde, la santé et le bien-être sont :
– des dons ou punitions d’une autorité divine (les religions y sont certainement pour quelque chose),
– des choses incontrôlables (ben oui, de toute façon il faut bien mourir de quelque chose…) ,
– du ressort de personnes hautement qualifiées qui savent mieux que nous-mêmes comment nous nous sentons (t’as fait médecine ? Non. Alors tais-toi quand bien même on parlerait de ton utérus…).

Tu la vois l’arnaque intellectuelle ??

En gros, nous n’avons pas la main sur notre propre état de santé, notre corps, notre mental, notre âme… Non, tout cela nous dépasserait complètement.

Or, pendant des siècles, des millénaires, avant l’avènement de la médecine moderne, les humains savaient se soigner. Ils connaissaient les effets de leurs actions, de leur alimentation et des plantes sur eux parce qu’ils s’observaient. Souvent, cela était d’ailleurs une connaissance féminine puisque les femmes avaient alors la charge des plantations et des cueillettes.
Que s’est-il passé depuis ? On a pu observer les microbes et les bactéries, les hormones et toute la chimie de nos organismes. On a rationnalisé tout cela en créant une science toute puissante et on a rejeté la faute de nos maux sur ces phénomènes.

Alors, bien sûr tout cela est juste et bien avant de pouvoir les observer de façon scientifique, on savait expliquer nos déséquilibres et tu serais surprise par la précision des descriptions des textes ayurvédiques datant de près de 5000 ans et de la façon dont ils correspondent à ce que la science semble avoir découvert avant-hier…
La différence est que jusqu’à l’avènement de la science médicale, on portait notre propre responsabilité de ses déséquilibres et on était en charge de l’action nécessaire pour rétablir notre état d’homéostasie (c’est un autre mot pour équilibre).

Aujourd’hui, on attend du médecin toutes les réponses, on espère la pilule miracle mais on oublie de se poser pour s’observer et comprendre les effets de nos actions sur notre équilibre. Nous avons été dépossédées de notre connaissance empirique et combien d’entre nous se voient systématiquement mises en doute par le corps médical sous prétexte de ne pas avoir fait les études nécessaires. Pourtant, ce corps, nous l’habitons depuis notre naissance, nous le connaissons et il est très fort pour nous transmettre les messages dont nous avons besoin pour notre survie à condition d’apprendre son langage.

Si tu te demandes à qui cette méconnaissance bénéficie, et bien je pense que la réponse est assez nette. Si nous pensons ne pas pouvoir mettre en place les actions nécessaires à notre équilibre, nous remettons aveuglément notre santé dans la main de l’industrie pharmaceutique. Big pharma nous propose une pilule pour tout qui créera au choix accoutumance ou effets secondaires, parfois les deux.Tandis que la connaissance de soi, l’action en conscience par l’alimentation et l’hygiène de vie ne rapporte pas plus aux industries de l’alimentation ultra transformée et des médicaments.

Évidemment, je ne renie pas le progrès et le fait que la médecine a permis de mieux prendre en compte certaines conditions. Mais si nous avions la possibilité de prendre soin de nous au quotidien en choisissant les bonnes pratiques, les aliments adaptés, les actions favorables à notre épanouissement, qu’adviendrait-il de ce système complexe où notre mode de vie nous rend malade, nous nous rendons chez le médecin qui nous prescrit des médicaments qui nous rendent malades autrement (en détruisant notre foie par exemple) sans jamais toucher à la racine du problème. Je ne parle même pas ici des conséquences que cela a sur notre environnement…

Voilà, je suis en colère car nous portons en nous la solution pour notre santé et pour celle de la planète mais nous avons pour la plupart trop peur de nous faire confiance tant nous avons intégré que nous étions impuissantes.

Aujourd’hui, avec le challenge les Piliers de la santé, c’est un pas que je t’invite à faire vers la reconquête de ta médecine personnelle. Mieux se connaître est l’unique façon de prendre soin de soi et pendant 40 jours, tu découvriras des pratiques qui t’aideront à reconstruire le dialogue avec ton corps pour te permettre de te constituer ta routine personnelle de santé.

Es-tu prête à reprendre ton pouvoir personnel ? On commence le 21 juin, tu peux t’inscrire via ce lien :
➡️ https://soulfoodsupafood.com/pdschallenge