Au sein de Lune Noire- initiation, le fil rouge est le cycle menstruel. Beaucoup de femmes aujourd’hui méconnaissent leur cycle, expérimentent des déséquilibres, voire souffrent de ce qui est inhérent à leur nature. J’en suis parfois encore étonnée mais surtout cela me met en colère parce que les souffrances sont dues à la méconnaissance de soi ! Ces difficultés physiques, émotionnelles, tangibles ont trop longtemps été tues, cachées, ignorées. Pire encore, elles ont été considérées comme normales ce qui a renvoyé dans l’ombre toute connaissance servant à rééquilibrer le cycle et à mieux se connaître. Et oui, pourquoi s’embêter à transmettre un savoir ancestral complexe mais autonomisant quand il suffit de dépendre d’une pilule ou de l’avis de « sachants » ?

Aujourd’hui, le tabou semble s’effacer et de plus en plus de femmes prennent la parole. On retrouve le savoir perdu et d’autres femmes comme moi font ce travail de transmission et d’accompagnement. Et bien sûr, chacune le fait à sa façon.

La mienne réunie quelques principes que j’ai envie de vous présenter.

1. Pas d’utilitarisme !

Tout d’abord, je n’ai pas de vision utilitaire du cycle… Ce n’est pas un outil d’auto-coaching, ce n’est pas un moyen d’être plus performante. Je n’omets pas le fait que comprendre son cycle et vivre avec permet de se synchroniser à ses vagues d’énergie. La conséquence est bien généralement une augmentation de productivité mais surtout de créativité.
Mais, ce n’est pas mon but !

Je n’ai pas envie d’une énième injonction à être Wonder Woman grâce au pouvoir de mon sang et de ma cyclicité. J’ai envie simplement de me relier à ma puissance innée, à mon intuition et de m’accepter telle que je suis, telle que je fonctionne. J’ai envie de me connaître et d’honorer cette part de sacré en moi. Je ne veux pas être déçue parce que ça ne marche pas comme JE veux.

Avec mon cycle, je laisse l’égo de côté et je descends dans mon corps pour ressentir puis intégrer les messages qui peuvent ensuite m’aider dans ma vie quotidienne.

2. De l’unicité !

Mon cycle est le mien. Aucune femme ne vit exactement ce que l’autre vit et d’un cycle à l’autre nous pouvons aussi vivre de nouvelles expériences.
Ainsi, ce qui me tient à cœur dans ce que je transmets au sein de Lune Noire – initiation c’est de mettre en lumière le fait que chaque femme vit avec son cycle une expérience qui lui est propre.

Même s’il y a des principes, une sagesse du cycle, j’accompagne chaque femme qui participe à être à l’écoute de son corps pour le comprendre de façon individuelle. Même dans cet intime nous avons tendance à nous comparer, nous jalouser… Alors j’accompagne à détacher le regard de l’expérience des autres pour se recentrer sur soi. C’est aussi pour cela que c’est un accompagnement de groupe car on peut mieux réaliser les variations d’une femme à l’autre, d’un cycle à l’autre. Et si on arrive à avoir de la bienveillance et de la compréhension pour le rythme anarchique de l’autre, le nôtre devient plus acceptable !

3. Offrir des repères !

J’ai comme la plupart de mes collègues appris au travers des ouvrages de femmes comme Miranda Gray. « La Femme optimale » est une de mes références et ce que j’y ai découvert m’a même poussé à devenir Moon Mother pour servir mes clientes en tenant compte de leurs corps subtiles et pour savoir quoi faire de cette chaleur et de cette énergie qui circule en moi. C’était une vraie problématique quand j’ai commencé à masser car j’ai découvert que j’étais un canal naturel pour transmettre de l’énergie…

Mais la plupart des modèles transmis tiennent compte du cycle menstruel en lui-même ou des saisons. Et personnellement, j’avais du mal à connecter au début avec ces principes tout simplement parce que ma quête a commencé en l’absence de cycle physique et que je suis née en Martinique où les saisons se résument à saison sèche (Carême) et saison humide (Hivernage). Ainsi, je peux vous dire qu’aujourd’hui, mon cycle m’a aidé à comprendre le cycle des saisons en France et à l’apprécier pour ce qu’il apporte.

Cependant, tout cela n’a pu passer que par un troisième modèle, le plus ancien : le cycle lunaire !! Si j’ai choisi de mettre la Lune au cœur de cet accompagnement, ce n’est pas pour de simples raisons mystiques (même si ça en fait partie) mais parce qu’ainsi, j’offre un modèle de compréhension à celles qui auraient des cycles anarchiques comme moi ou qui auraient besoin de se reconnecter à quelque chose de plus grand qu’elles, de cosmique ! J’ai même suivi un training en tant que Moon Guide avec April Miller McMurtry où j’ai pu creuser ma relation à la Lune et découvrir comment elle pouvait nous guider sur différents plans.

Bien sûr, depuis les temps les plus anciens, la Lune a été le repère des femmes pour compter, suivre leur cycle, déterminer les célébrations, les moments pour planter et récolter. L’observation de la Lune, de ces cycles et l’astrologie lunaire m’ont apporté un outil hyper puissant d’évolution. Chaque cycle est unique, je vous le disais et couplé à l’astrologie, on peut donc comprendre ce que nous pouvons être amenée à observer, questionner, changer dans nos vies.

Et bien sûr, il y a l’Ayurveda qui nous rappelle que nous sommes le microcosme du macrocosme et nous invite à nous relier aux éléments et aux astres. La Lune tient un rôle majeur dans l’astrologie védique (jyotish) et elle est le repère du féminin pour les rituels, les soins parce qu’elle est de même nature : nourrissante, créative, intuitive. Et c’est à mes yeux Maya Tiwari qui en parle le mieux dans un contexte où l’Ayurveda n’est pas dénuée d’une vision principalement masculine.

Alors si dans Lune Noire – initiation, je présente différents modèles de compréhension des cycles, c’est pour chacune puisse y trouver ses repères. Et je fais confiance à la Lune pour nous guider cycle après cycle par ses messages !

4. La connaissance de soi pour reprendre son pouvoir personnel et agir dans le monde avec courage !

Très vite dans ma recherche, j’ai ressenti le besoin d’aller vers des autrices avec des approches plus directes et fortes comme Lisa Lister et Lama Tsultrim Allione mais aussi des autrices engagées socialement comme Vandana Shiva, Valarie Kaur ou Soraya Chemaly. Des autrices qui m’ont rappelé que les messages de mon corps étaient des appels à l’action et que je me devais d’être aujourd’hui plus que jamais courageuse pour diffuser mon message et aider d’autres femmes à reprendre leur pouvoir.

Intégrer Lune Noire – initiation n’est pas une démarche égoïste. La plupart des participantes sont elles-mêmes déjà au service de leur communauté : thérapeutes, profs de yoga, coaches, … qu’elles soient déjà actives ou en devenir. Parfois, elles viennent chercher le soutien du groupe pour passer à l’action. Les 4 mois ensemble deviennent un processus de gestation et de naissance passionnant à observer, plein de surprises et où progressivement elles prennent confiance dans la légitimité de leur voix, de leur message, de leur action.

Notre cycle nous apprend à vivre avec courage mais nous l’avons parfois oublié. Nous vivons à chaque fois une mort spirituelle qui nous permet de renaître à nous plus vraies et plus puissantes. C’est quelque chose qui ne nous a pas toujours été transmis mais quand on en prend conscience et qu’on le vit, on réalise que ce processus est un processus qui va au-delà de nos petites personnes. Quand plus de la moitié de la population a été dotée de cette capacité à traverser chaque mois le feu, ce n’est pas pour rien mais bien pour que le flambeau puisse brûler dans la société et nous éclairer toutes. Encore faut-il le comprendre et apprendre à en faire bon usage. Parce que si les femmes sont puissantes, elles peuvent aussi être (auto-)destructrices quand elles méconnaissent leur énergie.

Alors, je t’invite à vivre ses principes pendant les 4 prochains mois en rejoignant Luen Noire –initiation.
=> https://soulfoodsupafood.com/lune-noire-initiation/

Nous démarrerons le 28 septembre, à la veille de la nouvelle Lune en Balance, un appel à l’équilibre et à la justice pour une action dans l’amour et la détermination.