J’adore les Buddha Bowls et si vous suivez mon Instagram, vous savez que c’est ma solution quand je n’ai pas le temps ou que j’ai envie de me faire plaisir. Bref ! Il y a toujours une bonne raison de se faire un Buddha Bowl.

Evidemment, vous en avez déjà entendu parler, j’en suis sûre ! C’est une des grandes tendances de la mouvance healthy mondiale ces dernières années. Ils sont beaux, plein de couleurs, instagramables en un mot ! Alors ils ont même droit à leur hashtag #buddhabowl  avec plus de 100 000 occurrences quand même et un compte dédié qui regroupe plus de 189 000 personnes et avec plus de 500 idées 😉

C’est le plat favori des yogis et yoginis de la toile et celui des végé gourmands.

gymnastics-2087713_1920

Derrière la tendance, le Buddha Bowl est un mystère. En effet, on ne sait pas quand il est apparu ni qui l’a inventé. Mais avec un nom pareil, vous imaginez qu’il y a quelques histoires qui se racontent.

******

Théorie n°1

Le buddha bowl est appelé ainsi parce que la rondeur du bol utilisé pour le préparer et le servir rappelle le ventre rebondi d’un Bouddha joyeux.

Théorie n°2

Le buddha bowl représente l’univers. Une demi-sphère ouverte sur l’infini et telle une corne d’abondance, elle accueille le meilleur des produits de la Terre pour nous nourrir.

Théorie n° 3

Le bol est l’unique possession des moines bouddhistes qui chaque jour font l’aumône pour recueillir de quoi faire leur repas quotidien. Ainsi, le Buddha bowl est le descendant de cette pratique où l’on met pêle-mêle divers éléments qui composeront un repas simple et sain.

Ma théorie

Un jour où le bodhisattva (Bouddha, 1er du nom) devait enchaîner méditation, élévation de son âme et enseignement à ses disciples, il a demandé qu’on lui prépare un peu de tout de ce qu’il y avait en cuisine pour ne pas avoir à choisir et qu’on lui serve cela dans un bol pour qu’il puisse le tenir de sa main gauche tout en faisant un mudra de la droite. A partir de ce jour, chaque semaine, il faisait en sorte que tous plein d’aliments soient cuisinés pour ne plus avoir à se soucier de manger équilibré, bon et sain et composer chaque jour son buddha bowl. Question d’organisation 😉
Le Bouddha est donc le saint patron des gens pressés qui veulent bien manger, n’aiment pas gaspiller la nourriture et sont un peu flemmards, comme moi !

******

Le Buddha bowl est végétarien, il répond à la philosophie bouddhiste de non-violence, de vénération de la vie. Cette non-violence est à la fois envers l’animal et envers soi-même en choisissant une alimentation saine, variée, fraîche et plus digeste qui nous fera du bien et de façon évidente en ne tuant pas un animal pour se nourrir.

C’est un plat complet et nutritif quand il est composé dans les règles de l’art :

  • Une céréale
  • Une légumineuse
  • 3 ou 4 légumes
  • Une sauce
  • Un toping, souvent des graines, oléagineux, fruits frais ou secs, herbes, graines germées, épices, … sky is the limit 😉

Et là, l’Ayurveda vient modérer un peu les choses ! Car dans beaucoup de Bouddha bowls, on retrouve un mélange de cru et de cuit or ce sont des éléments incompatibles en Ayurveda !
On ne mélange pas les deux car cela perturbe la digestion. Les fruits également ne se mangent pas mélangés à autre chose mais en dehors de repas car leur digestion rapide provoque une fermentation des autres aliments digérés plus lentement provoquant des ballonnements. Une dernière précaution à prendre, ne pas mélanger des aliments frais et des aliments conservés depuis longtemps. D’ailleurs oubliez les boîtes de conserve. Imaginez, ces conserves ont été réalisées pour que les bactéries ne puissent pas les attaquer or dans votre estomac, ce sont des bactéries qui font le travail de digestion… Vous voyez où je veux en venir…
Pensez également à choisir des légumes de saisons et donc mieux adaptées au climat et à vos besoins a priori.

******

Voilà, vous êtes parés pour la confection de Buddha bowls ayurvediquement approuvés, maintenant venons-en à la pratique avec 3 idées pour l’été :

Buddha bowl amour d’été (pour 1 personne)

  • 50g riz basmati
  • 15g de pois cassés
  • 15g de lentilles corail
  • 2 asperges sautées
  • ½ courgette découpée en cubes et sautée
  • 1 poivron grillé
  • 1 càs des graines de sésame torréfiés
  • sauce : 1 càs de purée de sésame, 1càs de jus de citron, ¼ de càc de gingembre en poudre (ou l’équivalent frais) +1 gousse d’ail (ou moins selon le goût), sel et poivre, ajoutez un peu d’eau tiède si vous la souhaitez plus liquide.

Pour les très chaudes journées d’été à venir et si vous avez déjà une digestion très efficace, optez pour le cru, vous pouvez faire un Buddha bowl tout cru

Budhha bowl raw love (pour 1 personne)

  • 50g de sarrasin préalablement germé
  • 50g de tofu fumé (ou autre selon votre goût)
  • ½ concombre râpé
  • 1 poignée de pousses d’épinard
  • ½ avocat en tranches
  • 1 poignée de graines germées au choix
  • sauce : mixer deux poignées de persil, 3 càs d’huile d’olive, une gousse d’ail, du sel, du poivre et 1 càs de jus de citron pour un pesto de persil

Poke bowl (pour 1 personne)

Le Poke (prononcé Pokaï) Bowl, c’est un plat hawaïen cousin du Buddha bowl mais dont l’élément principal est normalement le poisson. Ici, je vous propose donc de le remplacer tout en conservant le goût iodé.

  • 50g de Quinoa rouge
  • 2 càs de paillettes de nori
  • quelques brins de ciboulette hachés
  • 1 carotte sautée
  • environ 20g de brocolis sauté
  • une poignée (20g ) de cacahuètes hachées
  • 50 de tempeh que vous ferez mariner préalablement pendant au moins une heure dans la marinade
  • marinade : 3 càs d’huile de sésame, 1 càs de sauce soja et 2 càs de lait de coco, un peu de zeste de citron vert. La marinade fera également office de sauce.

******

Sans mentir, cela peut parfois demander un peu de préparation. Alors on peut préparer les éléments en quantité le week-end pour les manger au fur et à mesure dans la semaine, même si l’Ayurveda conseille de manger frais (préparé le jour même) pour une meilleure digestion.
Quand on est pressé, il faut savoir faire preuve de pragmatisme, si les aliments sont de saison, frais et bios, on peut s’autoriser cette préparation anticipée et sortir les choses du frigo une heure avant de manger. Oubliez le four à micro-ondes (sérieusement, jetez-le !) et réchauffez doucement au four ou dans une casserole avec un peu d’huile d’olive ou de coco vos aliments.

Alors le Buddha bowl sera-t-il votre plat signature de cet été ?