En cette jour du mois de juillet que j’ai choisi pour être mon mois d’introspection et de repos (j’en avais tellement besoin !) voilà que la lune elle-même me rappelle que c’est le but de ce nouveau cycle. Et, peut-être parce que j’avais déjà commencé le job, elle me répond de façon plutôt douce, encourageante et j’accueille ce message sereinement.
Le cancer est sensible et se protège du monde extérieur grâce à sa carapace. C’est donc ce que la nouvelle lune vient m’aider à interroger afin d’user de cette capacité d’introspection pour améliorer la façon dont je m’exprime et la santé de mes relations personnelles. Après un cycle précédent qui a beaucoup ébranlé justement certaines relations, c’est le moment de la guérison qui semble pointer le bout de son nez.

Tout d’abord, cette nouvelle lune semble apporter avec elle plus de clarté. L’esprit moins embué, me voilà à nouveau pleine d’énergie et avec le pouvoir d’agir de façon intense et dirigée. J’ai aussi laissé émerger une nouvelle approche, une nouvelle vision (je te raconterai bien des choses bientôt) et avec cette vision, de l’ambition ! N’oublie pas que je suis ascendant bélier et que ma lune est en lion, #ICameToSlay (je suis là pour tout déchirer !)
Une vision plus claire, ce sont des échanges plus clairs et un esprit prêt à dépasser les obstacles !

Pour conserver cette clarté et cette motivation retrouvées, je choisis de nourrir mon âme avec ce qui lui fait du bien, lui apporte du plaisir et de la joie : l’art et le beau mais aussi transmettre ma passion et mon idéalisme. J’ai passé quelques jours avec mon amie Lyvia et notamment 2 jours d’ateliers dans son Ecole des Messagers et cela m’a reconnecté à mon propre rôle de messagère, ma mission, mon message !
Ce n’est pas tant que je m’en sois éloignée mais j’ai réalisé que je n’osais pas toujours dire tout ce que je voudrais. C’est une erreur de ma part car je ne dis pas ma vérité et en cela, je ne fais pas mon job de messagère. Ce n’est pas par mauvais foi ou par paresse, c’est simplement par peur ! Peur d’être blessée, peur d’être jugée, peur de mourir, si tu as reçu ma dernière newsletter, tu sais de quoi je parle. Je fais mon crabe qui se cache derrière une carapace confortable et protectrice. Ce cycle est donc celui où j’apprends à baisser ma garde pour laisser apparaître mon cœur d’enfant, l’innocence et la confiance absolue que tout est possible.

Je suis prête à commencer une nouvelle aventure ou plutôt à vivre le chemin différemment.

Car oui, se mettre à nu, baisser sa garde, se laisser toucher et voir, cela oblige à affronter en face la peur et en particulier celle du jugement. C’est aussi accepter quelques sacrifices, changer de perspectives et aller chercher en soi sa vérité sans crainte.
Abaisser les barrières entre le monde et moi (ça m’effraie et pourtant, j’y vais) cela commence par poursuivre mon mois d’introspection pour accéder à ma sagesse intérieure, méditer, rêver. Accepter que pour un temps peut-être, il me faille être seule et silencieuse et que cela ne veut pas dire que j’abandonne les autres ou que l’on m’abandonnera. Je continue donc encore un peu mon exploration personnelle.

J’ai questionné encore un peu la nouvelle Lune sur l’énergie qu’elle apportait avec elle et elle m’a parlé d’amour et de guérison. Un amour courageux, généreux, confiant et porteur de changement. Cet amour venant pleinement soutenir une guérison spirituelle offrant un retour à l’intégrité de l’être et rendant capable de recevoir l’abondance de la vie. Je comprends cela comme une nécessité de quitter le mode survie pour accueillir la vie et tout ce qu’elle est. C’est à la fois un défi qui m’est lancé de prendre des risques, de faire face à l’opposition (celle dans ma tête et celle qui pourrait survenir de l’extérieur) et en tenant compte de mes ressources (pas que l’argent, vraiment toutes mes ressources). Cette guérison porte avec elle une réparation qui me dépasse. J’aime penser que je suis le rêve le plus fou de mes ancêtres, femme de couleur et libre, guérisseuse vivante… mais que je suis aussi plus libre que toutes les générations de femmes avant moi. Ainsi, le passé me porte, mon histoire me guide vers la guérison pour moi, ma mère, ma grand-mère, toutes celles avant nous et toutes celles qui viennent. Il est au cœur de mon message ! 

 

Et de ton côté, que te dis cette lune ? Comment peux-tu baisser ta garde ?